Biographies

Alan Turing

 

Source

    Alan Turing est un mathématicien britannique mais aussi un chercher en informatique et un sportif accompli.

 

    Il naît le 23 juin 1912 et dès 1936, il imagine et met au point une machine capable de reproduire tout ce ce qu'un algorithme peut faire. Elle se sera ensuite nommé la « Machine universelle de Turing » .

 

    Pendant les deux années suivantes, il est à Princeton, aux États-Unis pour poursuivre ses études.

 

    Lorsqu'il rentre en Angleterre en 1938, la Seconde Guerre Mondiale est sur le point d'éclater. Les Allemands remportent plusieurs batailles grâce à une machine appelée Enigma qui permet de transmettre des informations cryptées entre les dirigeants des forces allemandes et les sous-marins de guerre. Turing est alors affecté à un groupe de chercheurs chargé de décrypter le codage secret. Malgré une première réussite dans cette tâche, les Allemands améliorent leur système de communication. Alors, Turing se lance dans la conception de machines spécialisées dans le décryptage des codes allemands. Il participe également à la création de bombes.

 

    Après la guerre, il s'intéresse au lien entre la neurologie et les machines et propose en 1950, une expérience pour faire communiquer les machines ; c'est le Test de Turing.

 

    Il aurait continué à travailler pour les services secrets britanniques ; cependant, son homosexualité pose des problèmes. En 1952, il est condamné à la castration chimique pour ses pratiques sexuelles considérées indécentes. Le 7 juin 1954, il est retrouvé mort d'un empoisonnement au cyanure. L'enquête se conclut par la thèse d'un suicide malgré quelques démentis. Il est gracié par la reine Elisabeth II en 2013 à titre posthume.

 

    A partir de 1966, son nom est donné à une récompense scientifique comparable au prix Nobel d'informatique.

John McCarthy

 

    Né le 4 septembre 1927, John McCarthy est considéré comme l'un des principaux pionniers de l'intelligence artificielle.

 

    Assez tôt, il a montré une intelligence assez exceptionnelle : il a reçu ses premiers diplômes avec deux ans d'avance et a étudié seul les mathématiques, ce qui lui a permis d'entrer dans des grandes écoles sans suivre les premières années de cours.

 

    Il a enseigné dans plusieurs importantes écoles dont le MIT. Il dirige en 1956 la conférence de Dartmouth et fonde avec Marvin Lee Minsky le secteur de recherche de l'intelligence artificielle.

 

    En 1962, il quitte le MIT pour rejoindre l'université de Sandford et y créer un laboratoire d'intelligence artificielle.

 

    Jusqu'à sa retraite, McCarthy est professeur à Standford. Durant ces années, il est récompensé de plusieurs prix tels que le prix Turing en 1971 ou le prix de Kyoto en 1988.

 

    Il décède le 24 octobre 2011.

 

Source

Marvin Lee Minsky

   

    Marvin Lee Minsky est né le 9 août 1927 à New York. Après avoir commencé son cursus universitaire, il sert dans la US Navy de 1944 à 1945. Ensuite, il est diplôme plusieurs fois en mathématiques et assiste à des cours au MIT.

 

    En 1959, il devient le cofondateur de la section de recherche sur l'intelligence artificielle au MIT.

 

    Il parvient à modéliser un réseau entier de neurones en 1969 et, par la suite, poursuit les recherches et l'écriture d'ouvrages dans les domaines de l'intelligence artificielle et de la philosophie.

 

    Aujourd'hui, il est âgé de 87 ans.

Walter Pitts

   

 

    Scientifique américain né le 23 avril 1923 et mort le 14 mai 1969, il est connu pour avoir écrit de nombreux articles sur le fonctionnement des neurones seul et en collaboration avec Warren McCulloch.

 

     De 1946 à 1969, il a été étudiant puis conférencier et chercheur au MIT.

Warren McCulloch

   

    Il naît le 16 novembre 1898 dans le New Jersey. Il effectue de longues études et obtient plusieurs diplômes de psychologie et de médecine en étant spécialisé en neurologie.

 

    Il a ensuite dirigé des recherches en laboratoire sur la neurologie avant d'écrire le fameux article avec Walter Pitts en 1943. Il est également à l'origine des Conférences Macy auxquelles Pitts a aussi participé.

 

    Il rejoint le laboratoire de recherches en électronique du MIT en 1952.

Jusqu'à sa mort le 24 septembre 1969, il continue la recherche, l'enseignement et la publication d'articles sur le cerveau, la pensée et la cybernétique.