DAPSANCE Florian

 

Lors de la première séance de travail, nous avons constitué notre groupe plutôt facilement. Etant donné que Guillaume, Thiéfaine et moi étions dans la même classe et entretenions de bonnes relations depuis plusieurs années, il nous a paru évident de nous associer. Tous les trois intéressés par la technologie, nous avons pensé de manière rapide et unanime à l'intelligence artificielle. Nous avons donc recherché et lu des documents traitant de l'intelligence artificielle disponibles au centre de documentation et d'information de notre lycée. Par la suite, nous nous sommes réunis afin d'élaborer un questionnement ciblé sur la notion d'intelligence artificielle sous forme d’un schéma heuristique. Nous avons noté toutes les questions qui nous venaient à l'esprit. Puis, nous avons tenté de répondre à ces différentes questions dans le but de discerner une autre notion puisque celle d'intelligence artificielle est vraiment très vaste. Nous avons eu de réelles difficultés à trouver quelque chose qui nous convenait. Nous avons fini par choisir le domaine de l'automobile qui, lié à l'intelligence artificielle, a fait de beaux progrès depuis quelques années. Après avoir affiné notre sujet, nous avons tenté de cerner une problématique et nous y sommes parvenus sans grandes complications. Pour commencer les recherches, nous nous sommes basés sur les revues scientifiques que nous avions déjà utilisées précédemment en complément d’Internet. Ainsi, nous avons pu réaliser notre plan te nous nous sommes divisés le travail en fonction de celui-ci

 

Notre travail étant centré sur l’intelligence artificielle et sur l’automobile, nous avons pu acquérir de multiples connaissances sur ces notions. Nous avons donc appris l’histoire de l’intelligence artificielle ainsi que certaines de ces applications dans notre vie quotidienne. De plus, les recherches sur la sécurité automobile nous ont grandement informés notamment grâce aux différents chiffres et statistiques concernant la France. Ensuite, nos recherches nous ont permis d’approfondir nos connaissances sur la présence de l’intelligence artificielle dans nos automobiles mais aussi sur le projet de la voiture autonome prévu pour les années à venir. Comme notre production finale a la forme d’un site Web, nous avons acquis des compétences dans la conception d’un site Web après de nombreuses heures recherches. Nous avons également réussit à assimiler des méthodes de travail et, en particulier, sur notre temps libre ; nous avons donc dû nous mettre en contact pendant nos temps de travail. Enfin, ce travail nous a permis de nous initier à la réalisation d’un projet étalée sur plusieurs mois et devant être complète. Dans mon cas, cette tâche a consolidé mon projet d’orientation qui est de devenir ingénieur en électronique et, pourquoi pas, m’intéresser à ce domaine très complet et en pleine évolution qu’est l’intelligence artificielle.



Notre sujet m’a tout de suite plu et intéressé ; j’y ai donc accordé une assez grande importance. Cependant, j’avais des problèmes à me concentrer lors des heures dédiées au travail et j’avouerai que je n’étais pas vraiment efficace. D’autre part, je ne me suis pas assez impliqué dans le travail chez moi, ce qui m’a contraint à travailler assez longtemps et de façon intensive les jours précédents la date à laquelle nous devions rendre notre production finale. Nous avons effectué un travail sur l’intelligence artificielle dans l’automobile, toutefois, l’intelligence artificielle est en lien avec de nombreux autres domaines. En effet, l’évolution des technologies a généralement pour but commun de réaliser des éléments autonomes ; et cela se fait à l’aide d’intelligences artificielles. En revanche, l’automatisation de toutes les tâches auxquelles l’Homme était habitué à faire lui-même incite à une critique de celui-ci ayant pour objet sa tendance à préférer qu’une machine effectue un maximum de tâches à sa place.