1) Les assistances déjà présentes

" class="row-container page_1">

    Depuis quelques années, les constructeurs automobiles essaient de rendre la conduite des voitures plus facile grâce à de multiples systèmes d’aide à la conduite comme le freinage d’urgence, le suivie de ligne, le régulateur de vitesse adaptatif, le parking automatique, les essuie-glaces automatiques, les phares intelligents,  le détecteur de panneaux, le détecteur d’angle mort et bien d’autres encore. Ces nouvelles technologies sont destinées à accroitre la sécurité, à pallier les insuffisances des conducteur ainsi que d’augmenter le confort de conduite. En effet, d’après l’association de la prévention routière, les facteurs humains sont responsables de plus de 90% des accidents corporels. Ainsi, le fait que ce soit la voiture, ou du moins une IA, qui prennent une partie plus ou moins importante des décisions réduirait considérablement les risques d'accidents. [10] [11] [14]
 
 
   
 
 
    Aujourd’hui, il existe déjà des voitures qui calculent la trajectoire à effectuer pour que la voiture se gare mais le conducteur doit rester dans la voiture pour actionner les pédales. Ce système est déjà commercialisé dans les voitures de hautes gammes issues de concessionnaires comme Audi ou Mercedes-Benz. Cette assistance au stationnement repose sur un ordinateur embarqué, plusieurs caméras et/ou plusieurs sonars répartis sur le véhicule. Les sonars et les caméras permettent au système d’évaluer la situation puis de calculer la trajectoire à prendre par la voiture. En revanche, pour le moment, les systèmes ne sont pas assez performants pour calculer des trajectoires trop difficiles, par exemple lorsqu’il faut faire plusieurs va et vient pour que la voiture puisse se stationner correctement.[10] [11] [14]

                                           

Exemple de répartition des radars permettant le stationnement autonome

Source

    D’autres aides à la conduite ont été inventées pour rendre la conduite plus confortable et offrir plus de sécurité aux conducteurs. Le détecteur d’angle mort en fait partie. Il permet au conducteur d’être informé de la présence d’un véhicule ou d'un piéton dans l’angle mort au moment de la sortie d’une place de stationnement ou pendant la conduite.
 
    Le régulateur de vitesse adaptatif permet aussi une conduite plus sûre et plus agréable. Grâce aux détecteurs situés sur le devant de la voiture, un système régule la vitesse automatiquement lorsqu’une voiture avec une vitesse plus basse se rabat sur la même file que vous ou lors d’embouteillages. Puisque la distance de sécurité est respectée constamment, le risque de collision entre deux véhicules est réduit.  
 
    Ainsi, grâce à la présence d’assistances, la conduite devient plus confortable et plus sûre[10] [11] [14]

 

Source

 

 

 
×